Parmi la multiplicité des défis auxquels est confronté notre jeune Pays, le développement d’une économie nouvelle, liée aux technologies de l’information et de la communication, suscite bien des espoirs dans nos cinq archipels, étendus sur une surface aussi vaste que l’Europe.

Car les Polynésiennes et les Polynésiens ont droit, tout comme chaque citoyen de notre planète, à la culture numérique, cette culture qui rapproche les hommes et les civilisations. Mais ils ont aussi le devoir de communiquer sur leur culture, leurs passions, leur vision de la vie et leurs choix.

Si le gouvernement et les institutions de notre Pays doivent apporter leur pierre à la construction de ce que l’on appelait, il y a peu, les « autoroutes » de l’information, chacun – associations, entreprises, particuliers – doit participer à cet effort collectif en faveur des nouvelles technologies de l’information et de la communication, vectrices de développement durable et de rapprochement des cultures et des personnes.

Telle est la raison pour laquelle il convient de saluer comme il se doit le projet « Tahiti.tv », présenté par Mmes Claire Schwob et Christine Tisseau Giraudet, qui est une première du genre.

Dès le 16 septembre 2008, les habitants de la Polynésie française, les Polynésiens expatriés, les étudiants, les amoureux de la Polynésie, les professionnels ou tout simplement les internautes de tous les pays pourront découvrir notre destination et sa culture en accèdant, par l’internet, à ce nouvel espace d’information qui je l’espère leur apportera une totale satisfaction.

La première télévision polynésienne privée sur l’internet est née.

Ce défi s’inscrit totalement dans le schéma d’orientation du développement de l’économie numérique, élaboré par mon équipe ministérielle et par les services du Pays.

Un schéma qui permet non seulement au gouvernement de définir une feuille de route, à moyen et à long terme, pour le développement de cette économie, mais également d’offrir aux porteurs de projets une meilleure visibilité des opportunités d’affaires dans ce domaine.

Le projet « Tahiti.tv », qui rentre tout à fait dans cet objectif, adopte comme thématique essentielle la Polynésie française, et je m’en réjouis pour la superbe vitrine qu’il proposera. Car cette information polynésienne, véhiculée gratuitement sur Internet, sera constituée d’émissions inspirées de six univers : « Découverte » ; « Traditions » ; « Actualité » ; « Sport » ; « Nature » et « Création ».

Il convient de saluer la volonté de cette jeune entreprise de mettre en avant les diversités et richesses humaines, historiques, culturelles, géographiques, sociales, économiques, sportives de notre fenua.

Je ne manquerai pas de féliciter également ici tous les producteurs, réalisateurs et techniciens en audio visuel qui se sont associés, avec passion, à cette belle aventure.

Bonne chance et longue vie à Tahiti.tv.