Grâce au formidable accueil et aux différents soutiens apportés, Mascaret films et creative.tv ont eu le plaisir d’annoncer le début de tournage du téléfilm « Une lubie de M. Fortune » à Tahiti et Moorea. A cette occasion l’équipe du film recevait le jeudi 11 juin 2009 à 18h30, au Radisson Plaza resort Tahiti, les partenaires du film.

« Bonjour à toutes et à tous, je suis très heureuse de vous accueillir ce soir pour ce cocktail avec toute l’équipe du film. C’est sous le signe de la lubie que ce film a commencé. Lubie de cet écrivain anglaise Sylvia Townsend Warner qui, sans bouger de son Angleterre et des bibliothèques a imaginé au début du XXème siècle cette fable « Une lubie de Mr Fortune » sans jamais avoir mis les pieds en Polynésie.

Lubie également du scénariste Patrick Laurent, qui connaissait ce livre depuis plus de 10 ans, et qui rêvait de l’adapter. Lubie de France 2, qui voulait nous refuser ce projet, loin des téléfilms historiques proposés par leur antenne, et qui pourtant après une longue discussion a reconnu être tombé sous le charme de ce projet singulier,

Sans oublier ma propre lubie, quand j’ai décidé de tourner ce film en Polynésie, à l’autre bout du monde dans le cadre d’une économie et d’un financement de téléfilm, alors que tout le monde me le déconseillait !

Lubie, du CNC, qui a accepté d’élargir la législation des dépenses françaises, aux dépenses polynésiennes pour que nous puissions bénéficier des aides financières françaises avec un tournage 100% polynésien.

Et votre lubie à vous toutes et tous qui vous êtes mobilisés ici à Tahiti et Moorea pour nous aider, nous soutenir, pour trouver des solutions logistiques, économiques et humaines pour permettre que ce tournage se fasse ici malgré les contraintes économiques.

Je remercie donc le Pays à travers la Présidence de la Polynésie française, les Ministères des finances, du tourisme, de l’éducation, de la culture, de l’équipement, les Mairies de Papeete, Papenoo et Moorea-Maiao mais aussi le Tahiti film office, le Gie tahiti tourisme, la SPEA, Air Tahiti Nui, le Musée de Tahiti et ses îles, le CMA et la maison de la culture et l’hôtel Radisson qui nous a très gentiment accueilli. »