Le ministre de la Relance économique, Teva Rohfritsch, a rencontré, mardi, Albert Holl, directeur de cabinet à la délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français des Outre-mer.

Le sujet principal abordé lors de cette rencontre concernait l’obligation de contribution au développement de la production audiovisuelle indépendante des chaînes de télévision du groupe France Télévisions, intégrant les chaînes du réseau 1èreOutremer dont fait partie Polynésie 1ère.

Le groupe France Télévisions est soumis par le législateur national à des obligations d’investissement dans la production audiovisuelle indépendante à hauteur de 75% de 20% de son chiffre d’affaires de l’année n-1. Cette obligation, appliquée à l’ensemble des chaînes régionales du groupe France Télévisions, n’est pas « territorialisée » et ne bénéficie donc que très peu à la Polynésie française, à l’instar de l’ensemble de l’outremer français. Il semblerait que l’essentiel de cette manne reste au bénéfice de sociétés métropolitaines, voire parisiennes.

Dans ce cadre, le ministre a sollicité le soutien et l’expertise de la Délégation interministérielle, placée sous l’autorité du Premier ministre, pour engager des discussions avec les diffuseurs métropolitains en vue de développer les financements nationaux en faveur de la production audiovisuelle en Polynésie française.

Source : http://presidence.pf/index.php/met-filtre/2390-entretien-a-la-delegation-interministerielle-pour-l-egalite-des-chances-des-francais-des-outre-mer